La pose de votre isolation par l’extérieur

Vous désirez isoler votre logement à travers un système d’isolation thermique extérieure ? Excellent choix ! L’isolation des murs extérieurs est une excellente solution lorsqu’on souhaite améliorer l’isolation d’un bâtiment, réduire les pertes de chaleur et aussi soigner l’apparence de celui-ci. Cependant, le processus d’installation de l’isolation des murs extérieurs est relativement complexe et nécessite un minimum d’informations et de maîtrise. Certains choisissent de le faire eux-mêmes et d’autres décident de confier les travaux à des entreprises d’isolation extérieure. Zoom sur tout ce qu’il faut savoir sur la pose d’isolation par l’extérieur.

Facteurs à prendre en compte avant la pose de l’isolation

Le coût des travaux est l’élément le plus important à prendre en compte avant d’entamer des travaux d’isolation thermique extérieure. Pour vous aider à avoir une idée claire de ce que vous aurez à dépenser, vous pouvez demander un devis à une entreprise d’isolation extérieure. Elle fera un constat suivi d’un diagnostic de votre logement.

Les conditions météorologiques peuvent affecter l’installation des ITE. Par temps froid, le système met beaucoup plus de temps à sécher et la pluie peut faire disparaître la couche d’apprêt finale. Les installateurs vérifient les prévisions météorologiques les jours où les différents revêtements doivent être appliqués et peuvent ne pas entreprendre les travaux si une pluie est annoncée.

S’il pleut pendant l’installation, votre installateur devra peut-être appliquer l’enduit pour que le système soit étanche. Un rendu impeccable s’obtient lorsque la couche de finition a parfaitement adhéré. Le temps de séchage de la couche de finition dépend de la chaleur. Par 20 °C de chaleur, le système sera sec 4 heures après application. Par 6 °C cela peut prendre 24 heures.

Étapes de pose de l’isolation extérieure

Les travaux d’isolation se déroulent en plusieurs étapes. Ces étapes sont énumérées ci-après :

Étape 1 : Étude préliminaire de la propriété

L’équipe d’experts se rend sur place et prend les mesures des murs extérieurs pour décider de la quantité et du type d’isolant adéquats. L’étude mettra également en évidence les travaux correctifs à effectuer . Un test d’enduit est effectué pour décider s’il faut le retirer avant la pose de l’isolant ou si au contraire il est assez résistant pour permettre une application de l’isolant par-dessus. Cette étape se termine par l’installation des échafaudages qui permettent aux experts d’intervenir sur l’ensemble de la surface du mur en toute sécurité.

Étape 2 : Travaux préalables à l’isolation

Afin de protéger les portes et les fenêtres d’éventuels dommages lors du processus, un film de protection est installé. Une bâche plastique est aménagée au sol et sur les toits plats pour éviter que les déversements et les éclaboussures ne détériorent les terrasses et les jardins.

Une fois que l’enduit a été testé et lissé ou retiré selon le cas, toutes les canalisations doivent être retirées du bâtiment avant que le processus d’installation puisse commencer. Des tuyaux de descente temporaires doivent également être installés pour empêcher l’eau de s’écouler sur le côté du bâtiment. De plus, tous les tuyaux d’évacuation ou de terre doivent être retirés ou éloignés des murs. Cela permettra au bâtiment de fonctionner normalement pendant le processus d’installation.

Étape 3 : Fixation des panneaux d’isolant

Ici, l’équipe d’experts coupe les panneaux selon les mesures effectuées préalablement. La colle est diluée avec 25% de sa quantité en eau et est appliquée aux panneaux qui sont eux-mêmes fixés au mur. Lorsque les fenêtres et autres obstacles sont atteints, les panneaux isolants sont coupés pour s’adapter à leur contour.

Des fixations mécaniques sont aussi utilisées pour empêcher que les panneaux soient emportés par le vent ou s’effondrent. L’équipe vérifie la planéité de la pose à l’aide d’une râpe. Ensuite, place aux cornières d’angle et cornières d’arrêt qui favorisent la bonne fixation des isolants autour des fenêtres, des portes et d’autres obstacles, créant ainsi des bords nets et serrés et empêchant l’isolant de toucher d’autres matériaux.

Étape 4 : Pose du sous enduit et du treillis de verre

Après la fixation des panneaux d’isolant, une première couche d’enduit est appliquée. Elle est suivie d’un treillis en fibre de verre traité, efficace contre l’action des alcalins. Il assure la parfaite résistance mécanique du procédé. Une seconde couche d’enduit est appliquée environ 12h plus tard. Une fois le tout bien appliqué, un apprêt est appliqué par-dessus. Il contient souvent des granulés qui aident la couche d’enduit final à coller. L’apprêt à tendance à être assorti à l’enduit final afin de s’assurer qu’aucune couleur ne transparaît. Il ne doit pas être appliqué en plein soleil ni par temps de pluie.

Étape 5 : Pose de l’enduit final et travaux post isolation

La dernière couche d’enduit peut maintenant être appliquée. Cet enduit est le dernier revêtement du processus d’installation, ce qui signifie qu’il est important de choisir la couleur et la texture exactes que vous aimez, car elles seront visibles à l’extérieur du bâtiment.

Tous les tuyaux et autres appareils qui ont été initialement retirés des murs peuvent être réinstallés, et toutes les ouvertures où les tuyaux s’étendent à travers le rendu doivent être scellées. Vos appuis de fenêtres devront peut-être être approfondis pour permettre l’épaisseur du mur. Cela peut être fait en utilisant une extension d’appui de fenêtre, ou vous pouvez également demander qu’on vous ajoute de nouveaux appuis plus larges sur le dessus.

L’échafaudage est démonté et l’installation est terminée, vous permettant de profiter d’une maison plus chaleureuse avec un tout nouvel aspect.

Les travaux d’isolation sont-ils envahissants ?

Les perturbations sont minimes lors de l’installation d’une ITE, puisque la majorité du travail a lieu à l’extérieur de la maison. Les seules perturbations éventuelles sont :

  • Échafaudage en place tout au long de l’installation qui pourrait gêner l’accès aux passerelles et aux portes ;
  • Le chauffage/l’eau sont coupés si une tuyauterie ou un conduit de gaz doit être prolongée, mais cela ne devrait pas durer plus d’une heure ;
  • Une journée de forage intermittent pendant le montage mécanique des panneaux isolants.

Dans la même thématique :

Entreprise isolation extérieur rge