Tout savoir sur l’isolation phonique par l’extérieur

Vous habitez en bordure de route ? Vos voisins font trop de bruit ? Vous voulez retrouver un semblant de tranquillité chez vous ? L’isolation phonique est la solution pour protéger votre maison de ces décibels qui vous compliquent la vie. Vous voulez en savoir plus sur cette technique d’isolation par l’extérieure : les avantages, les isolants à utiliser et même demander un devis ? Pas de panique, le présent article illustre tout ce que vous devez savoir pour protéger votre maison des bruits indésirables.

Qu’est-ce que l’isolation phonique par l’extérieur ?

Encore connue sous les noms d’isolation acoustique ou d’insonorisation, l’isolation phonique permet d’éviter que les bruits indésirables se propagent dans votre habitation. Il peut s’agir d’une propagation d’une pièce à une autre ou de l’extérieur vers votre maison. S’il s’agit de bruits venant de vos voisins ou de l’extérieur, on parle d’isolation phonique extérieure. Pour vous aider à mieux comprendre le concept, nous allons vous expliquer comment ça marche.

Le son circule sous la forme d’une onde, d’une vibration. Il traverse donc aisément l’air et les matériaux solides. Votre bâtiment est donc susceptible d’être envahi par ces ondes sonores. Un son va être considéré comme une nuisance sonore lorsque son intensité dépasse le seuil de nocivité (à partir de 80 dB). Il existe, cela dit, plusieurs catégories de bruits à savoir :

  • Les bruits aériens qui sont propagés dans l’air. C’est le cas des bruits de voix, de télévision, de musique….. ;
  • Les bruits solides ou d’impact qui se propagent à travers les solides comme les bruits d’ascenseurs, de chaufferie, les pas, les chutes d’objets… ;
  • Les bruits d’équipements regroupent tous les bruits d’usage des équipements d’une maison ;
  • Les bruits de fond qui sont audibles pendant une durée assez courte, les bruits de couloirs par exemple ;
  • Les bruits blancs ont la particularité d’être toujours sur la même longueur d’onde : un cœur qui bat, un aspirateur en marche…

L’isolation phonique peut être réalisée sur un mur ; une cloison ; une fenêtre ; une porte ; un plafond ; votre sol et même sur les équipements de votre maison.

Quelles sont les normes en matière d’isolation phonique extérieure ?

Afin de limiter la propagation du bruit dans les maisons et les bâtiments publics, une réglementation acoustique est en vigueur en France. Il s’agit de la NRA, la Nouvelle Réglementation Acoustique. Elle s’adresse aussi bien aux occupants victimes et générateurs de bruits qu’aux maîtres d’ouvrage. Notez qu’une excellente isolation phonique extérieure a tendance à accentuer les bruits qui proviennent de l’intérieur. La NRA fixe donc des exigences par rapport aux différents types de bruits :

  • Pour les bruits d’impact, le niveau maximal à ne pas dépasser est de 58 dB ;
  • Pour les bruits aériens extérieurs, une isolation de 30 dB est requise. La NRA préconise une isolation phonique intérieure renforcée afin d’atteindre la valeur minimale requise de 53 dB ;
  • Le bruit des équipements de la maison doit se limiter dans les pièces concernées, idem pour les équipements personnels.

Rappelons également que des revêtements absorbants sont à prévoir pour diminuer la nuisance sonore dans les espaces communs (hall, salles d’attente…). La NRA se différencie suivant qu’il s’agisse d’une nouvelle construction ou d’une rénovation.

Pour une nouvelle construction, les exigences de la NRA énumérées ci-dessus s’appliquent entièrement. En ce qui concerne le cas d’une rénovation, les exigences sont moindres puisqu’il s’agit de ne pas dégrader la qualité de l’isolation phonique existante. Tout dépendra de la date de dépôt de votre permis de construire.

Quels matériaux à utiliser pour votre isolation phonique ?

La qualité d’une isolation passe nécessairement par la qualité des isolants utilisés. Plusieurs isolants existent et le choix n’est pas toujours facile à faire. Lorsqu’il s’agit d’isoler un bâtiment, les matériaux sont fréquemment présentés en fonction de leur pouvoir d’isolation thermique. Heureusement, la tendance actuelle met de plus en plus en avant les qualités acoustiques des matériaux. La performance d’un matériau va dépendre du type de surface à isoler, du type de pose, de l’indice d’absorption acoustique,…

Les matériaux suivants sont ceux qui ont fait leurs preuves :

  • La ouate de cellulose est un isolant naturel en forme de flocons ou de panneaux. Il est utilisé sous les toitures ; les planchers ; dans les murs…. ;
  • La laine de roche et la laine de verre sont des isolants minéraux présentés sous forme de panneaux, de flocons ou de rouleaux. On les retrouve dans les combles de cloisons, de plafonds et de murs ;
  • Les plaques de plâtre qui sont spécialement conçues pour l’isolation phonique ;
  • La peinture acoustique est un isolant moderne et permet de gagner jusqu’à 15 dB ;
  • Le liège naturel ou expansé est très facile à poser et offre un rendu exceptionnel ;
  • Les mousses isolantes…

Pour choisir le meilleur isolant, vous pouvez demander l’avis d’un expert acoustique qui vous conseillera en fonction de votre bâtiment et de votre budget. Certains matériaux sont très efficaces tandis que d’autres ne le sont qu’en combinaison avec d’autres éléments ou en étant posés d’une manière particulière. Retenez que les isolants que vous choisissiez doivent avoir d’excellentes qualités thermo-acoustiques.

Combien coûte une isolation phonique extérieure ?

Le prix d’une isolation phonique dépend essentiellement des matériaux utilisés, de la superficie à recouvrir et de l’état de la bâtisse. La pose d’un isolant n’est pas si compliquée tant que vous avez quelques compétences en bricolage. Néanmoins, pour assurer des travaux d’insonorisation dans les règles de l’art, il vaut mieux faire recours à un professionnel comme Isolation Energie France. Les prix varient de 30 à 60 € par mètre carré pour une isolation traditionnelle. Pour une insonorisation complète, vous devrez débourser 60 à 90 € le mètre carré. Les prix varient aussi selon le type d’isolation phonique :

  • Pour une isolation phonique murale le mètre carré coûte entre 5 et 20 € pour les isolants classiques. Les prix augmentent logiquement si vous souhaitez ajouter le parement des murs ;
  • Pour une isolation phonique du plafond, selon la couche d’isolant et le type de celui-ci les prix commencent à partir de 10 € le mètre carré sans compter les finitions ;
  • Pour une isolation phonique du sol, vous devrez débourser à partir de 50 € le mètre carré selon la superficie à isoler ;
  • Pour les superficies vitrées les prix varient en fonction du type de vitrage. Environ 50€ le mètre carré pour du simple vitrage, environ 60€ pour du double vitrage et 100€ environ par mètre carré pour du triple vitrage.

Pour finir, l’isolation phonique extérieure présente clairement un gros avantage car elle permet de réduire les nuisances sonores. Elle permet aussi de diminuer votre empreinte carbone car la plupart des isolants phoniques ont des propriétés d’isolation thermique.

Dans la même thématique:

bardage isolation exterieur

isolation exterieur enduit

isolation exterieur soi même