Épaisseur d’isolant pour une isolation par l’extérieur

Dans le cadre de vos travaux d’isolation par l’extérieur, l’usage de matériaux isolants tel que le panneau isolant extérieur est l’une des options les plus intéressantes. Cependant, le choix de l’épaisseur d’isolant choisi doit être fait avec les conformités requises. Sur quels critères doit-il être basé ? Comment sont-ils déterminés ? Découvrez ici, les réponses à ces questions.

Les critères à vérifier avant le choix de l’épaisseur d’isolant

Il est primordial de tenir compte de certains paramètres afin d’obtenir la résistance thermique recherchée pour l’habitation. L’étude thermique de votre maison vous permettra d’avoir une connaissance précise de ces paramètres.

La localisation géographique et l’orientation de l’habitat

En effet, la performance de votre isolation sera fonction du climat de votre localité. Plus il est rugueux, plus l’isolation s’engage à être très efficace. Les endroits les plus privilégiés sont ceux où les températures sont plus élevées.

Par ailleurs, l’idéal serait que votre façade et vos fenêtres soient orientées vers le sud et que les vitrages orientés vers le nord soient moindres. Dans ce cas, votre projet sera optimisé.

La solidité du projet

C’est le rapport entre la surface de parois déperditives et la surface habitable. Elle doit être la plus faible possible. C‘est pour cela qu’il est conseillé de proposer un projet de formes géométriques simples.

Le système de chauffage présent dans la maison

Si ce dernier est peu performant, il devra être compensé par l’augmentation de l’épaisseur d’isolant. Pensez donc à éviter les chauffages électriques et les chauffes eau électriques.

Les paramètres influant sur l’épaisseur d’un isolant thermique

Pour être sûr d’avoir fait le bon choix d’isolant, il suffit de tenir compte de la résistance thermique et de la conductivité thermique de l’isolant choisi. Ces deux grandeurs indispensables doivent avoir de bons coefficients.

Pour connaître l’épaisseur d’isolation nécessaire pour des travaux de rénovation ou de construction, on utilise régulièrement la formule qui suit: épaisseur = Conductivité thermique (λ) x Résistance thermique (R).

Par ailleurs, ces valeurs ne sont données au hasard et nécessitent un suivi bien rigoureux, d’où l’adhésion des normes. Dans ces cas, la norme RT2012 est la plus favorable. En effet, elle est très exigeante car elle vise à la réduction de la consommation d’énergie dans les maisons. Cette dernière précise une résistance thermique comprise entre 3m 2.K/W et 9m 2.K/W.

A cet effet, lorsqu’il s’agira d’une rénovation, la valeur de R sera d’environ 3m 2.K/W contrairement à 4m 2/K/W. Quant à l’épaisseur, elle doit être comprise entre 14cm et 20 cm pour les isolants classiques.

La résistance thermique des façades extérieures

C’est une grandeur qui s’exprime généralement « Xm 2.K/W ». Elle mesure en quelque sorte, le pouvoir de l’isolant qui lui est associé. La valeur du chiffre “X” définit la capacité isolante de l’isolant. Plus ce chiffre est grand, plus le produit est isolant. L’évaluation de cette valeur est donc indispensable.

La conductivité thermique de l’isolant pour l’application sur les murs extérieurs

C’est une grandeur qui mesure la capacité qu’a l’isolant de conduire les calories, mais également le froid et le chaud. Cependant, contrairement à la résistance thermique, elle doit plutôt être la plus petite possible. En choisissant une valeur basse, on s’assure que l’isolant ne crée pas de ponts thermiques, ce qui rendrait caduque la résistance thermique.

L’isolant choisi pour l’opération des travaux

L’épaisseur minimum pour isoler votre façade extérieure varie selon le type d’isolant utilisé. On distingue le polystyrène expansé blanc de 120 mm d’épaisseur, de conductivité thermique lambda 38 et le polystyrène expansé graphité gris, de 130 mm d’épaisseur de conductivité thermique lambda 22. Ces deux catégories d’isolant offrent des performances satisfaisantes et économiques en plus de la protection contre les incendies.

Quant aux laines de roche et de verre qui ont respectivement 130 et 140 mm d’épaisseur environ, elles ont une conductivité thermique lambda 36 et protègent aussi contre le feu.

La mousse résolique de conductivité thermique lambda 22 est l’isolant le plus performant du marché car il permet d’acquérir une résistance thermique optimale d’épaisseur réduite.

Dans la même thématique 

plaque isolation exterieur